Login
Pseudo :
Pass :
 Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

  Membres
 · Admins : 2
 · Membres : 2144 [Liste]
 · Dernier : eoy519dj2m9gyy
  Qui est en ligne ?
 · Visiteurs : 3
 · Membre : 0
 · Admin : 0
Menu
La série
Présentation
Le concept
Episodes en photos
Les coulisses
Les acteurs
Creation de la moto
Interview Burton Armus
Que sont ils devenus ?
La musique
Les atouts
Les médias
News
Tonnerre Mécanique 2009
Marchandising
Produits Derives
Le DVD officiel
Communauté
Membres
Calendrier
Tonnerre Mécanique Online
Nous Recommander
Nous Contacter
Livre d'Or
Liens Web
Page

Création et design de Tonnerre Mécanique

Créer une série culte dans le domaine de la High-tech n'est pas chose aisée en 1984, la concurrence étant rude : K2000 et Supercopter raflent tous les honneurs, Jan-Michael Vincent et David Hasselhoff exhibant leurs « machines-héros ». Burton Armus, producteur exécutif de la série Streethawk « Tonnerre Mécanique », sait qu'il lui faudra en plus de bons acteurs et de bons scénarios, un engin capable de s'imposer rapidement face à ces monstres de la route ou des airs. Pour ce faire, il engage un des designers de « Supercopter », Andrew Probert qui a déjà travaillé pour de grosses productions comme la saga spatiale « Galactica », « Star Trek », « Tron », « Blade Runner » de Ridley Scott avec Harrison Ford.

Le cahier des charges que reçoit Andrew est considérable, la moto devant être d'un design High-tech, au look sportif et sophistiqué, supporter n'importe quel terrain mais surtout avoir des lignes exagérément aérodynamiques puisque l'engin est sensé être capable d'atteindre une vitesse de pointe de 500 km/h (sur le papier, bien entendu)

Il n'a qu'une quinzaine de jours pour créer et présenter un premier prototype aux producteurs. La tâche s'annonce difficile, c'est son premier grand projet en tant que chef d'équipe et il sait qu'il va lui falloir travailler intensément.

Andrew réunit alors son équipe dans un brainstorming et recherchent ensemble une première idée de moto. Rapidement, le jeune designer propose que deux motos tous-terrains soient mises à leur disposition. En effet, il apparaît judicieux de construire le prototype en modifiant une moto déjà existante.

Il préconise alors deux Honda XL500. L'une servira pour les prises de vue à l'arrêt, sans gadgets et l'autre sera équipée de certains gadgets pour les prises de vue détaillées. Les motos servant pour les cascades seront construites en série par la suite.

 
 

Pour déterminer l'ergonomie du pilote de la moto, Andrew demande à un technicien du cinéma hollywoodien, Gene Winfield, qui aura à sa charge la construction des différentes répliques de la moto, de faire quelques photos pour son processus de design. Il gardera ce cliché d'un cascadeur et de Gene lui-même qui tient la moto pendant la photo.

Naissent alors quelques croquis de la future machine de guerre. On peut rapidement observer sur tous les croquis que le caractère de « rapace » est prédominant. En effet, la série avait d'abord pour titre « The Falconer », le faucon. L'aérodynamisme est l'élément capital à faire apparaître.

D'un point de vue plus technique, la propulsion de la moto jusqu'à 500 km/h nécessite de relever l'arrière du véhicule ainsi que de lui attribuer des roues plus massives pour supporter la dite vitesse.

Selon le terrain emprunté, la moto doit aussi pouvoir se rehausser et se rabaisser au niveau des suspensions. Un croquis plus avancé est proposé, appliquant ces nouveaux paramètres.

Comme tous les super engins du moment, la moto se devait d'être de couleur foncée, soulignant le mystère. Contre toute attente, les producteurs imposent à Andrew d'ajouter au prototype des roues munies de jantes plus fines et des freins dorés, ce qu'il trouve bien disgracieux. Ces systèmes avaient été remarqués dans une revue de sport mécanique par l'un des producteurs qui les a voulu absolument sur la moto !

  Le jeune designer leur fait de suite remarquer qu'installer des roues classiques sur une moto futuriste reviendrait à réutiliser l'entraînement classique par chaîne.

  Malheureusement la direction a pris sa décision, Andrew est forcé de revoir sa copie, incluant à son bolide les extravagantes roues passe-partout, et la chaîne classique d'entraînement, qui banalise fortement sa création.

  Il remarque vite que les proportions du véhicule ne seront respectées que s'il affine également le corps de celui-ci. Il lui ajoute des carters de bas de caisse escamotables, pour freiner la course du faucon. Un dernier dessin est présenté aux producteurs qui sont ravis, et approuvent le projet.

Une fois le concept approuvé, il reste le design des armes et différents gadgets de la moto. L'élément majeur étant le LASER, l'arme la plus polyvalente du Tonnerre Mécanique. Andrew décide alors de l'installer à l'avant du cockpit, la faire surgir sous un carter mobile, et se positionner à l'ange voulu par le pilote.

 
 

Pour le phare avant, il surgira de la même façon que le LASER et sera double (en blanc et en rouge). Les différents boutons de commande seront devant le pilote, sous le carter en plexiglas.

Pour les poignées, Andrew choisit de les mouler entièrement en plastique pour à la fois protéger les mains du pilote, et pour créer un effet de freinage sensible à la pression exercée sur la commande.

L'arrière de la moto est dessinée, en se concentrant surtout sur le design du propulseur, caractéristique principal de l'engin.

 

La partie commande est alors imaginée puis esquissée, en tenant compte des éléments déjà créés. Des soufflets en caoutchouc sont alors disposés entre les poignées et le bloc de commande, pour un effet à la fois esthétique et « tout-terrain » de la moto. Ils appréhenderont mieux les différentes hauteurs de châssis de la moto.

Un logiciel de synthèse est alors sollicité pour créer les cinq vues mettant en scène la moto dans son ensemble. Ici, la moto est en position basse.

Les vues seront d'ailleurs reprises dans une animation qui apparaîtra dans l'épisode pilote, montrant la moto se rehausser, puis se rabaisser.

Les plans définitifs sont alors envoyés à Gene Winfield, qui aura alors à construire les deux motos de présentation, avec tous les éléments figuratifs et les onze autres, vides de tout gadget, uniquement pour les cascades.

Ces dernières seront réalisées à partir de Honda XCR 250 à qui on ôtera toute garniture, carter et roues. Elles se verront munies par la suite des parties plastiques et autres carters moulés et peints en série, ainsi que les roues et freins commandés en quantité.

 

 

Au total, 21 motos seront construites et utilisées pour les 13 épisodes que compte la série. Elles ont toutes été détruites pendant le tournage des cascades ou ont été démontées à l'annonce de l'arrêt de la série. Un exemplaire a cependant été conservé et a été vendu sur Ebay pour 12.000 dollars à l'un des cascadeurs de la série, Chris Bomham, recordman de sauts en moto dont vous pouvez visiter le site sur http://homepage.ntlworld.com/chris.bromham/cb/index.htm

Une des motos de présentation sera utilisée pour les clichés promotionnels. Nous voyons ici Rex Smith en compagnie de Jayne Modean (qui sera remplacée par Jeanne Wilson, dès l'épisode suivant) en studio sur une Honda XL 500 abaissée.

ANDREW PROBERT

Andrew Probert est devenu un des designers les plus demandés dans le monde du cinéma. Il a participé à la customisation de la célèbre Delorean de « Retour vers le futur » de Robert Zemeckis avec Michael J.Fox, à la création du nouveau vaisseau spatial Enterprise de « Star Trek », à la conception des décors somptueux pour Steven Spielberg dans « Indiana Jones et le temple maudit », à la conception des machines de guerre du dessin animé « Mask », a travaillé en tant qu'illustrateur pour la série « Arabesque ». Il a rejoint la plus prestigieuse société de Design et d'animation « Walt Disney Imagineering » pour concevoir les sites et engins des attractions des parcs Disneyland et collabore avec Sega pour ses inépuisables talents de concepteur visionnaire et de caricaturier. Il a créé en parallèle sa propre société de design « Probert Designs » donc vous pouvez visiter le site www.probertdesigns.com .

 

 

 

(Réalisé par Michael-David)

Le site vous plait faites un don !
Sondage
Voulez vous du nouveau sur le site ?
 Ce site est superbe ne changez rien !
 Ce site est sympa, il faudrait le faire évoluer un
 Il faudrait le faire évoluer beaucoup plus souvent

 
Autres Sondages
Partenaires
Association de motards du Mans
C.la - Redirection gratuite sans pub
Compteur

48500 visites entre le 21/05/2006 et le15/03/2008
Recherche
Recherche avancée