Login
Pseudo :
Pass :
 Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

  Membres
 · Admins : 2
 · Membres : 2144 [Liste]
 · Dernier : eoy519dj2m9gyy
  Qui est en ligne ?
 · Visiteurs : 2
 · Membre : 0
 · Admin : 0
Menu
La série
Présentation
Le concept
Episodes en photos
Les coulisses
Les acteurs
Creation de la moto
Interview Burton Armus
Que sont ils devenus ?
La musique
Les atouts
Les médias
News
Tonnerre Mécanique 2009
Marchandising
Produits Derives
Le DVD officiel
Communauté
Membres
Calendrier
Tonnerre Mécanique Online
Nous Recommander
Nous Contacter
Livre d'Or
Liens Web
Page
Document sans titre

Les Atouts de la série

Après « K2000 », la voiture intelligente et « Supercopter », l'hélicoptère de combat, voici la moto de lutte contre le crime de quartier. « Tonnerre Mécanique » fait partie de ces séries mettant en scène un « super engin ».

Construite comme une bande dessinée des années 50 (avec un modeste et anonyme héros qui sauve des vies, mais ayant une existence simple devant son entourage), la série devenue culte des années 80 a énormément d'atouts dans sa manche. La qualité et l'attractivité de son épisode pilote nous fait vivre la « reconversion » d'un ancien motard de la police, Jesse Mach, qui va choisir l'anonymat pour devenir agent du gouvernement. Il a perdu son meilleur ami mais en gagnera un nouveau, il a perdu son passionnant métier, mais en a gagné un, terriblement excitant. Un fonctionnaire ordinaire devient agent secret, une belle affaire pour Jessie.

L'atout certain de cette série est la High-tech prédominante qui confirme l'existence incontournable des ordinateurs dans la vie quotidienne, et notamment dans le domaine de la sécurité. Norman est entouré d'ordinateurs de repérage par satellite dans un centre de commande somptueux digne d'un film d'espionnage à grand budget et ne voit que par le transistor, les mathématiques et l'informatique. La moto est sa plus belle création, douée d'un design ultra moderne et flamboyant, elle possède un tas de gadgets et d'armements qui font rêver n'importe quel amateur de science fiction. Les supers engins ont toujours eu la côte et susciter la curiosité, et « Tonnerre Mécanique » ne sera pas en reste. Quand la science se met au service de la série TV, on ne peut s'attendre qu'à un bon produit de divertissement.

Observons plus particulièrement les deux protagonistes. Arrivant près du socle de la machine, vêtu de son élégante combinaison noire aux bandes blanches, il met son casque, enfourche la moto et se retrouve projeté dans la rue, saut rendu possible par la division d'un immense panneau publicitaire. Il est le héros téméraire par excellence, il craint peu pour sa propre vie et se plait à s'embarquer dans des démêlés avec les criminels des rues de Los Angeles. De son coté, Norman derrière son écran et son pupitre, calcule les meilleures solutions le plus rapidement possible. Même s'il apprécie le coté courageux de Jesse, il essaie souvent de le raisonner en lui rappelant que la moto qu'il conduit a coûté très cher au gouvernement, mais lui a surtout pris un nombre incalculable de mois pour la construire !

Norman a les pieds sur terre dans le centre de commande, Jesse a les yeux vers l'horizon sur la route, et tous deux ne s'entendront pas toujours sur la bonne marche à suivre pour résoudre les affaires. Le débat d'opinion aura souvent lieu mais l'amitié qui lit ces deux individus calmera souvent leurs querelles.

Un autre atout majeur, l'écriture des scénarios. L'intrigue pousse le spectateur tout au long des 50 minutes et une surprise les attend toujours. La série n'a duré qu'une demi-saison mais a brillé par la qualité de ses histoires et n'a cessé de se renouveler durant ses treize épisodes sans jamais suivre aucun schéma d'écriture prédéfini.

Trois guest-stars ont fait une brillante apparition dans cette série considérée comme étant prometteuse. Dans l'épisode pilote, nous pouvons voir un Christopher Lloyd méconnaissable sans sa blouse blanche et sa coupe de cheveux digne d'un savant fou, il est en effet connu pour avoir joué le rôle du professeur Emmet Brown dans la trilogie « Retour vers le futur ».

Interprète d'une autre série culte « Quoi de neuf, Docteur ? », jouant la mère de famille Maggie Seaver, Joanna Kerns a joué le rôle d'une ancienne petite amie de Norman dans l'épisode « Trafic ».

Devenue une superstar et un véritable sex-symbol, George Clooney, un des plus grands séducteurs d'Hollywood a commencé sa carrière aux cotés de Rex Smith, en interprétant le rôle de Kevin, l'ancien ami de Jesse dans l'épisode « Visite imprévue ».

Une moto futuriste, donc des cascades en pagaille et c'est bien le cas pour « Tonnerre Mécanique ». Les meilleurs cascadeurs à moto ont contribué à rendre à cette série le coté spectaculaire qui lui revient. Avec une réalisation fluide qui saisit les meilleurs plans, on assiste à un déluge de sauts et d'effets visuels saisissants et opérants encore aujourd'hui.

Un engin génial, des héros attachants, des scénarios captivants, des cascades et effets visuels futuristes, un bon casting, tout était réunit pour faire de cette série, une vraie série culte des années 80. Culte et seulement 13 épisodes me direz-vous ? Evidemment, parce que malgré sa minuscule durée, 22 ans après, on s'en souvient tous encore…

Réalisé par Michael-David

Le site vous plait faites un don !
Sondage
Voulez vous du nouveau sur le site ?
 Ce site est superbe ne changez rien !
 Ce site est sympa, il faudrait le faire évoluer un
 Il faudrait le faire évoluer beaucoup plus souvent

 
Autres Sondages
Partenaires
Association de motards du Mans
C.la - Redirection gratuite sans pub
Compteur

48500 visites entre le 21/05/2006 et le15/03/2008
Recherche
Recherche avancée